L'université n'a pas peur du froid

Dans quelques mois, l'Université de technologie de Poznan pourra inaugurer le nouveau centre de mécatronique, de biomécanique et de nano-ingénierie, qui est en cours de construction dans les rues Berdychowo et Jean-Paul II à Poznan. L'entreprise Budimex SA, qui a obtenu le contrat pour la construction à la suite d'un appel d'offres, prévoit de terminer les travaux au mois de septembre 2011.


Malgré des conditions difficiles causées par des températures très basses, inférieures à zéro, en fin 2011, la construction ne s'est pas arrêtée. Cette installation high-tech de 3.784,4 mètres carrés disposera de cinq étages, plus deux étages partiels, présentant une superficie totale de 15.610 mètres carrés. Elle comprendra des classes d'enseignement, des laboratoires, des salles de conférence, ainsi que des terrasses vertes permettant aux élèves et aux enseignants de se reposer et se détendre.

À l'heure actuelle, la construction est pratiquement à l'état d'ossature. L'hiver rigoureux n'est pas un obstacle pour l'équipe de construction, qui prévoit de livrer le site comme prévu. Les solutions technologiques modernes, ainsi que les machines et les équipements utilisés dans la construction, permettront de poursuivre les travaux, même par mauvais temps.

«En hiver, lorsque la température extérieure chute, les réchauffeurs d'air sont indispensables», dit Jakub Wawrzyniak, ingénieur en construction. «Ils sont un des éléments qui nous permettent de continuer à travailler.»

L'espace entre les plafonds, où les murs et les fenêtres apparaîtront bientôt, a été recouvert d'une pellicule, pour faire en sorte que l'air chaud ne s'échappe pas trop vite. Dans le cas d'une construction de cette dimension, il est difficile de maintenir une température constante au-dessus de zéro sur l'ensemble du site, en particulier lorsque la température extérieure est au gel. Mais, comme on l'a constaté, une élévation de la température sur le site à concurrence de quelques degrés seulement garantit une poursuite régulière des travaux.

Pendant la construction de CMBiN, Budimex a utilisé deux appareils de chauffage 44 kW au mazout directs (Master B 150) et des appareils de chauffage au mazout indirects plus efficients. Ces derniers, avec un rendement d'environ 80 kW ont un très grand débit d'air de 3.300 m³/h, avec une température en sortie de 105°C. Il est également utile de mentionner que ces dispositifs sont très faciles à utiliser, grâce à leur mobilité et à leur disponibilité immédiate. Les appareils de chauffage chauffent les piliers, les plafonds et les murs, ce qui permet d'appliquer le béton dans les parties successives du bâtiment de l'Université. Le chauffage permet également de garantir que les exigences de durabilité pour le béton soient respectées. Les travaux auraient autrement dû être arrêtés.

«Nous utilisons également des appareils de chauffage électriques par soufflage Master B 9 sur le site», poursuit M. Wawrzyniak. «Nous en avons actuellement sept. Ils sont idéaux pour le chauffage des piliers, entre autres choses. Les piliers sont recouverts d'une pellicule pour les garder au chaud. Dans ce cas, les appareils de chauffage électriques sont plus sûrs, étant donné que les appareils de chauffage au mazout à haute performance risquent de brûler les bâches sur les piliers relativement petits. Les appareils de chauffage électriques sont également utilisés pour chauffer des zones plus petites, comme les bureaux. »

Des appareils mobiles de chauffage seront sûrement utilisés également au cours des travaux de finition, pour chauffer les planchers et sécher les pièces. Aussi bien les appareils de chauffage électrique qu'au mazout répondent à ce but.

Comme on peut le voir, les membres du personnel de Budimex n'ont pas peur du mauvais temps, et l'Université de Technologie de Poznan aura bientôt un centre de haute technologie, qui sera sûrement envié par de nombreuses autres universités.